Gestion commerciale SaaS pour domaines viticoles sur Scalingo

Scalingo

Sylvain Gautier, Directeur Technique et cofondateur de Baqio, le 1er logiciel web de gestion commerciale pour domaines viticoles nous présente son entreprise et comment elle bénéficie des atouts de la plateforme Scalingo.

Qui es-tu ? D'où est-ce que tu viens ?

Je m'appelle Sylvain Gautier, je suis le cofondateur et le directeur technique sur Baqio. J'ai créé une première startup en 2009 avec mon associé Benoit Taillefert, on avait choisi à l'époque de partir sur Ruby on Rails et c'est en créant le produit que j'ai appris le langage et le framework. La startup n'a pas fonctionné et comme on avait pas mal de sollicitations de notre réseau pour des prestations, on a alors bifurqué sur une agence de développement Ruby on Rails. Il y a quatre ans, on a vu qu'il y avait un créneau pour Baqio, du coup on a commencé à travailler sur le projet en parallèle et on a créé la société en début d'année 2017 et on est à plein temps depuis quasiment un an dessus.

équipe Baqio, Sylvain Gautier à gauche, Benoit Taillefert à droite

Qu'est-ce que fait Baqio ?

Baqio est le premier ERP en mode SaaS (Software as a Service) dédié aux vignerons et négociants en vin. Il permet de gérer les stocks, le catalogue produit, la base des clients (CRM) et de réaliser des factures et expéditions. Il est alors possible d'exporter en comptabilité et d'avoir des statistiques sur le chiffre d'affaires, les meilleurs ventes etc. C'est un ERP dédié aux spécificités du monde viticole et pensé dès le départ pour le vin.

Captures d'écran Baqio

Baqio permet également de gérer un site e-commerce et nous avons un module Point de Vente qui permet d'avoir une caisse enregistreuse avec édition de tickets de caisse, le tout en restant web.

Comment utilisez-vous Scalingo ?

Pour mes précédents projets, je suis passé par plusieurs types d'hébergement. Ma première application Rails était hébergée sur un serveur dédié OVH que j'avais installé moi même. Je ne sais pas combien de temps j'ai perdu à essayer de résoudre une multitude de problèmes que j'avais parce que je n'étais pas suffisamment calé dans ce domaine.

Quand Heroku est sorti j'ai tout de suite essayé et j'ai adoré le principe, tu pushes ton code et tu n'as rien d'autre à faire, toute la gestion système est faite par Heroku.

Quand j'ai repéré Scalingo qui permettait d'avoir une sorte de Heroku européen, j'étais très enthousiaste. Mais je dois dire que j'avais quelques inquiétudes, est-ce que le déploiement allait être aussi simple ? Est ce que la plateforme était aussi fiable ?

Après quelques mois d'utilisation j'ai pu voir que mes doutes n'étaient pas fondés du tout. Il est plus simple d'utiliser Scalingo, la disponibilité de la plateforme est incroyable. Et je trouve que le service client est un gros plus. Si j'ai une question ou un petit souci, j'ai la réponse instantanément par chat et je peux discuter avec de vrais humains qui maîtrisent parfaitement leur sujet.

Du coup, quand on a lancé Baqio, on n'a pas hésité une seconde à passer par Scalingo. Je sais que je vais pouvoir scaler les ressources au fur et à mesure que notre startup va grossir, sans avoir à changer de serveur ou réinstaller quoi que ce soit. J'ai deux applications, une pour le staging et une pour la production. Et si je veux monter de version de Ruby par exemple, je n'ai qu'à modifier un fichier et à déployer et c'est fait. C'est un confort incroyable par rapport à avant.

Et surtout, je sais que les patchs de sécurités seront toujours déployés, que la configuration est optimisée en permanence. Quand il y a eu les failles Spectre et Meltdown, cela a nécessité 0 implication ni temps de mon côté. Ils se sont occupés de tout patcher et c'était réglé.

Les backups de la base de données sont réalisés automatiquement, encore un souci de moins à gérer.

C'est comme avoir une équipe d'infogéreurs et d'administrateurs systèmes dans sa Startup, pour un coût d'abonnement à un service en ligne.

Sylvain Gautier, CTO chez Baqio

Et ce que j'aime aussi c'est qu'ils évoluent en permanence. On propose par exemple à nos clients d'avoir un site e-commerce. Du coup, le client peut avoir sa boutique sur une URL personnalisée de type mondomaine.com. Pour des raisons évidentes de sécurité je voulais que les sites soient servis en HTTPS. Je savais qu'ils avaient ça dans les tuyaux et le temps de lancer les sites e-commerce, la fonctionnalité était déployée chez Scalingo, il suffit d'ajouter un domaine et un certificat SSL est généré à la volée pour ce site. Cela m'a fait gagner un temps incroyable par rapport à développer moi même un mécanisme de ce type.

Partager l'histoire

Venez essayer maintenant

30 jours d'essai gratuit / Pas de CB nécessaire / Hébergé en France
Inscrivez-vous à la newsletter Scalingo
Ne ratez pas les articles de notre blog ! 1 e-mail par mois avec nos meilleurs articles.